Artiste danseuse / Art-thérapeute spécialisée en Médiation chorégraphique / Instructeur Postural ball
07 83 64 70 80

JE SUIS ...

Artiste danseuse spécialisée en médiations chorégraphiques et corporelles. Un métier peu connu mais si passionnant !

Après mes 18 ans, je me dirige vers une licence d'Arts appliqués, tout en continuant la danse, commencée à l'âge de 4 ans.

Etudes et rencontres ont fait émerger en moi des réflexions passionnantes sur l'art et sa philosophie que j'ai tout de suite associé à la danse.

Très tôt attirée par les sciences humaines, passionnée par l'art contemporain, les aventures de vie et encore plus animée par la danse ; à 21 ans, en 2004, je crée et porte de toute pièce, le projet artistique "lapp'ART" ; un projet pluridisciplinaire qui a été conçu en France et qui a vu le jour et s'est concrétisé durant 3 mois consécutifs au Canada.

Le but du projet était d'introduire toute forme d'art dans un lieu commun tout en questionnant la place du spectateur dans l'œuvre.

Danse, musique, peinture, écriture, poème, vidéo, jeu … cohabitaient dans un même instant et espace, avec une dizaine d'artistes québécois, qui avaient pour contrainte, une thématique imposée selon mes recherches ; nous appelions ça, en bon québécois les « performances ».

Le lendemain, fonds sonores enregistrés, photos et vidéos de ces instants joués, dansés ... peintures réalisées, poèmes improvisés … prenaient place pour devenir un lieu d'exposition ; plus froid et plus figé car l'absence de l'artiste en mouvement, installait le vide et juste le souvenir de...

Cette expérience formidable a confirmé mon désir  de  travailler avec l'Art et plus particulièrement l'Art en mouvement ... le geste poétique ... la Danse. 

À mon retour du Canada, je reçois durant 4 ans l'enseignement du Centre Chorégraphique James Carlès, celui du Centre Art Dance International et du Centre de Développement Chorégraphique National de Toulouse en danse contemporaine, grâce auxquels je danse pour la compagnie Superamas au Théâtre Garonne, danse du répertoire et suit l'enseignement de nombreux chorégraphes venus des quatre coins du monde.

En 2009, je pose mes valises à Albi et crée ma propre structure, qui portera le nom de mon projet tremplin Canadien « lapp'ART » .

Avec elle, j'intègre le Service Jeunesse et insertion de la Ville d'Albi, en dispensant des ateliers danse en Maisons de Quartiers défavorisés (de 2009 à aujourd'hui), en Master Class (de 2011 à 2016) et dans le cadre de nombreuses participations festivalières (de 2009 à aujourd'hui).

En 2010, mon expérience pluridisciplinaire me permettra d'intégrer la Cie Recto-Verso, en danse contemporaine et hip hop.

Par ailleurs, en 2014, la Ville d'Albi, en collaboration avec la Scène Nationale d'Albi, me commandera une pièce chorégraphique pour la soirée d'inauguration du Grand Théâtre les Cordeliers. Malheureusement, après 3 mois de travail, ce projet bien entamé s'arrêtera soudainement.

En 2010, après un an de travail pour divers programmes dansés socio-culturels et pédagogiques, je me rend compte qu'il manque une corde à mon "arc-art". Je décide alors de me former aux médiations chorégraphiques. Ainsi, je découvre une vision panoramique et complète de la fonction du mouvement dansé.
Repartie pour 3 ans de formation professionnelle, inscrite dans mon cursus en Danse-thérapie-psychologie clinique et sociale ; j'ai la chance de me former auprès d'Axelle Trinchero ; Formidable et humble Danseuse interprète, qui après 20 ans d'expérience pour les plus grands de l'histoire contemporaine de la Danse  ( LACOTTE, BEJART, PIETRAGALLA (mère de Camille Claudel dans SAKOUNTALA), BRUMACHON … ) devient Art-thérapeute et formatrice à l'institut PROFAC auprès de Jean-Pierre ROYOL (Docteur en psychologie clinique et psychopathologie).

À ses côtés pour plus de 3 ans, elle n'a jamais cessé de m'encourager dans cette voie.

Parallèlement à ma formation, je développe mes activités de praticienne en médiations chorégraphiques, production d’évènementiels des arts et du spectacle vivant.

En 2012, je mène mes recherches sur la fonction de la musique en ateliers danse dans un cadre de soin, auprès d'un public touché par la déficience intellectuelle.

Mes recherches aboutiront à l'écriture de mon mémoire, et à l'obtention de mon diplôme de Médiateur chorégraphique , psycho-pédagogie du mouvement dansé et danse-thérapie.

Avec le temps, j'affine mon travail et ne cesse de questionner la danse dans un processus de création et de soin. 

 

 Aujourd'hui, je suis engagée dans mon travail, en intervenant dans le domaine de :

  • l'éducation (pédagogie, éducation spécialisée)
  • l'art et la création (élaboration chorégraphique et artistique, tout travail de développement de la créativité)
  • la santé (bien-être, mieux-être, psychologie et psychiatrie)
  • la vie quotidienne (lien et insertion sociale, développement personnel, détente, créativité).

Mon métier me demande de maîtriser :

  • les fondamentaux de la danse contemporaine
  • les connaissances nécessaires au développement artistique et psycho-pédagogique de l'enfant à l'adulte
  • de savoir manier mon outil de travail qui est la danse selon les objectifs commandés (occupationnels ou thérapeutiques)

J'interviens en associations pour la danse loisir (re-création) et développement personnel (enfants à partir de 4 ans, jusqu'à l'âge adulte, atelier parent-enfant )

En structures spécialisées, ESAT, EPM (Etablissement pénitentiaire pour mineur), FOT (Foyer occupationnel thérapeutique) auprès d'adultes en situation de handicap (déficience intellectuelle) et adolescents incarcérés pour la danse-thérapie.

Pour le secteur public, Ministère de la Justice, Education Nationale, Service jeunesse et insertion : Danse au service de l'autre.

En 2016, car toujours en recherche, j'ouvre l'école du dos et du bien-être par le Postural-Ball® ; méthode de rééquilibrage physique et mental ; associant renforcement de la chaîne musculaire profonde, technique de relaxation et placement-alignement. 

La pratique du Postural, selon moi est un super outil de travail de placement du corps pour les danseurs, elle m'amènera à suivre ma formation en Yogadanse. Une discipline mêlant postures de yoga et fluidité du mouvement dansé aidant le danseur a trouver force, souplesse; légèreté, et alignement. Ici, la philosophie du Yoga s'impose au danseur ... et ... ça change tout ... 😉

Le lien entre tout ?

Ce que je retrouve en chacune de mes "casquettes"? c'est le processus de création par le mouvement.

Ce qui fait que chaque atelier a sa singularité ? c'est mon positionnement avec le public concerné selon l'objectif commandé par la structure.

Pourquoi choisir Danse Laure Salviac ?Parce que c'est une école fondée au profit de la personne, dans sa globalité et non de la performance. Chez Danse Laure Salviac, l’exigence est présente mais la compétition n’y a pas sa place car elle est portée par un profond sentiment humaniste.
Les participants sont considérés et l’enseignement sert autant à la danse qu’au développement de soi par la création et le mouvement dansé.